un long papier d'Euractiv ici. Pas passionnant, parce que j'ai l'impression que tout est plié dès maintenant.

Et je reste intrigué par l'insistance de la Commission à considérer que le microcrédit, ça commence juste au dessous de 25 000 € : à ma connaissance, il n'y a pas un seul micro-créditeur en Europe qui prête des montants pareils (même du coté de Réseau Entreprendre, qui ne fait pas vraiment partie de cet univers). Donc s'agit il d'une volonté délibérée de "débarrasser" les banques de ces "petits" prêts ? Ou s'agit il de modifier peu à peu les règles prudentielles dans ce domaine ?

MàJ 20 JUillet - En fait, les 100 millions ne sont pas près d'être disponibles, semble-t-il. Il ya de la bagarre entre 2 DG sur la façon de les utiliser. Si ça passe par le FEI ou la BEI, c'est la promesse de procédures infaisables, de conditions impossibles à remplir (et imposées par des gens qui n'y connaissent rien - mais alors rien de rien ! !). Et enfin, parait-il, ce sont des crédits "de redéploiement" : c'est à dire de l'argent pris ailleurs pour le mettre dans ce fonds. Donc aucune augmentation réelle des crédits pour les petites entreprises --qui sont pourtant, dans le discours officiel, le coeur du coeur des préoccupations de Bruxelles !