Voilà le genre de truc typique qui m'énerve. Un concours pour de nouveaux projets de MF. Cette fois ci, islamique : pourquoi pas ? Et avec 100 000 $ à la clé, quand même ! ! Mais les conditions répétées, ressassées, martelées dans le texte ci dessous, c'est : on ne veut que des projets qui veulent être rentables, et rentables tous seuls : profits profits, profits !

Durable veut dire profit ; autosuffisant = profit ; projet commercial = profit ; forces du marché = ce n'est même pas la peine de préciser !

Vive le profit ! je suis pour : mais pas n'importe comment ; surtout quand il s'agit de faire du profit en prêtant aux pauvres. Le problème, c'est qu'avec de tels projets, on véhicule un seul et unique modèle. Pas d'intervention de l'Etat, pas de mécènes, pas d'argent - cadeau. Non, c'est bizness et rien d'autre.

le CGAP se rend-il compte à quel point il oriente idéologiquement la MF avec de telles propositions ? je n'en suis pas certain. Alors que les preuves s'accumulent : la MF profitable est la MF qui prête aux "not so poors", selon l'expression consacrée. Et donc qui n'est qu'un paravant : que le marketing R&D de grandes banques qui feront un peu plus tard leurs profits sur le dos des pauvres.

MF islamique - tout marché