C'est un brave communiqué qui me laisse démonté. "Malgré ses limites"... c'est le moins que l'on puisse dire --et on est loin des trompettes des années 2005 - 2006. Evidemment, on a laissé les renards libres entrer dans le poulailler libres : les renards ou les loups des fonds d'investissement. Voir SKS : tous les jours de nouveaux papiers dans les journaux indiens sur la façon dont cette IMF est devenue en 10 ans "la plus grande du monde". ET que des mauvaises nouvelles. Sur les castagnes internes entre tenants du profit à tout prix, et tenants des services aux pauvres... Sur les coups en douce pour obtenir le silence des copains. Sur les techniques de prets...

Tout ça pour aboutir à une introduction en Bourse qui fait la fortune du groupe fondateur, mais laisse en plan les plus pauvres. Avec des technique de recouvrement qui font froid dans le dos §