Un papier très intéressant parce que fondé sur des échantillons longs. En gros, les conclusions sont que

- oui, la MF contribue à réduire la pauvreté

- mais plutôt dans les zones rurales, plutôt pour les moins pauvres parmi les pauvres, plûtot s'ils s'agit de prêts pour l'équipement professionnel

Ce que j'apprécie dans ce type de conclusions, c'est leur modestie. Non, la MF n'est pas la panacée. Et si les chercheurs avaient la possibilité de prolonger leurs données, ils trouveraient sans doute ou est le "plafond" : on peut augmenter la capacité à produire de communautés pauvres et leurs gains de productivité, donc leur capacité à préserver les plus values ; mais sans doute dans des limites très étroites. D'autres facteurs interviennent ensuite (équipements collectifs, infrastructures...) qui re-freinent leurs capacités à aller plus haut et plus loin.

La, il ne s'agit plus de MF, mais de politiques plus globales de ddéveloppement.