Je reviens un instant sur l'initiative "Protection des clients de la MF" lancée récemment.

En gros, les promoteurs proposent une sorte de "serment" des Microbankers de respecter des bonnes manières

the campaign will promote a Microbanker’s Oath, akin to the Hippocratic Oath, articulating six core principles: • Avoidance of reckless lending that creates over-indebtedness • Transparent and fair pricing • Collections practices that are not abusive or coercive • Ethical standards for staff • Recourse mechanisms for client problems • Privacy of client data

que l'on peut traduire rapidement par :

La campagne assurera la promotion d'un serment du Microbanquier semblable au serment d'Hippocrate, articulant six principes de base: • Prévention des prêts imprudents qui crée le surendettement • la transparence et l'équité des prix • des méthodes de remboursement qui ne soient pas abusives ou coercitives • Les normes éthiques pour le personnel • les mécanismes de recours pour les problèmes client • Protection des données personnelles sur les clients

L'étonnant est que l'on doive prendre des engagements de ce genre ! Dans la plupart des pays développés, c'est la Loi qui organise ces protections ; non de fragiles engagements volontaires des professionnels... Quels sont les recours des clients devant la justice en cas de violation de ces principes ? Quasi nuls !

Je rappelle que parmi les fondateurs de ce "serment" figure la Banque Compartamos, dont le comportement prédateur est à l'origine de ces initiatives.